Malgré les avantages d'un séjour en festival, beaucoup d'entre eux ont des effets négatifs sur l’environnement.
Environnement : il est temps de repenser aux festivals

Chaque année, plusieurs festivals sont organisés autour du monde. Ils peuvent porter des enjeux économiques, sociaux-culturels et environnementaux. Ici, nous avons l’intention d’expliquer sommairement les festivals ou les fêtes religieuses du point de vue écologique.

Le festival de Coachella se déroule les troisième et quatrième week-ends d'avril dans la zone désertique de la Californie du sud. Beaucoup de visiteurs se sont rassemblés pour participer aux concerts musicaux dans la ville d’Indio. Selon un rapport publié concernant l'impact environnemental, 1 612 tonnes de déchets solides sont produites annuellement. Pour être plus précis, chacun de ces 3 festivals (Coachella, Stagecoach et Desert Trip) programmés dans le désert de Californie a produit 107 tonnes de déchets dont seulement 20 % sont recyclés. 

D’un part, les paillettes ou les accessoires en plastique sont largement utilisés par les participants. Le microplastique a un impact négatif sur les écosystèmes. Il entre dans l’environnement et libère des substances chimiques toxiques. D'autre part, à cause du bruit généré, les animaux et les insectes sont obligés de quitter le terrain. Cette pollution a un impact négatif sur l'évolution de la faune locale.

La Kumbh Mela ou Kumbha Mela est une fête religieuse organisée tous les 4 ans, en alternance dans quatre villes Allahabad, Haridwar, Ujjain et Nashik en Inde. Il s’agit d’un pèlerinage d’environ 2 mois où plus de 70 millions de personnes viennent se baigner ou s’immerger dans le Gange, une rivière sacrée, afin de laver tous les péchés. Pourtant, ce grand rassemblement peut avoir un impact écologique significatif. Plusieurs participants laissent leurs déchets comme les papiers et les plastiques sur la rivière. Selon le rapport de (NGT) , durant ce rassemblement religieux, environ 18 000 tonnes de déchets plastiques sont générées.

Le Mardi Gras est une fête organisée 47 jours avant Pâques par les chrétiens catholiques marquant la fin de la « semaine des sept jours gras » et le début du Carême, une période de jeûne et d'abstinence de 40 jours. La célébration de ce jour varie selon la tradition de chaque ville : défilé de chars colorés à Nice, jet de harengs à Dunkerque, danses endiablées à Rio... et les personnes déguisées sur les chars qui lancent à la foule des colliers de perles colorés à la Nouvelle-Orléans.

Mais cette fête peut souvent provoquer des problèmes environnementaux. En 2014, les autorités à la Nouvelle-Orléans ont dépensé 1.5 million de dollars pour ramasser environ 1 500 tonnes de déchets induits par le Mardi Gras, constitués principalement des perles en plastique.

Ces déchets sont non-biodégradables et peuvent mettre en danger l’environnement local et la santé des habitants. Selon les derniers chiffres, 1 150 tonnes de déchets ont été ramassés après la fête du Mardi Gras et ses défilés en février 2022.

Au nord du Brésil, les gens célèbrent le Círio de Nossa Senhora de Nazaré (« Cierge de Notre-Dame de Nazaré »), une fête religieuse qui se déroule le deuxième dimanche du mois d'octobre. Ce festival a pour objectif de rendre hommage à Notre-Dame de Nazareth. Selon les estimations, plus d'un million de personnes participent à ce festival. En 2022, après la fin de la fête, 500 tonnes de déchets ont été ramassées dont seulement 95 tonnes ont été recyclées.

Loy Krathong et Yi Peng sont deux fêtes organisées en Thaïlande lors de la pleine lune du douzième mois du calendrier thaï lunaire en coïncidence avec le mois du novembre. Lors de la fête Loy Krathong, des millions des thaïlandais viennent déposer sur les cours d’eau leurs kratongs, fabriqués de feuilles et du tronc de bananier ou de plastiques, décorés de fleurs, de bougies et de bâtons d'encens afin de remercier la bonté de la déesse de l’eau et de lui demander pardon. L’accumulation des Kratongs fabriqués surtout en plastique polluent les rivières et menacent la vie des poissons et d’autre animaux.

En coïncidence avec cette fête, dans certaines régions au nord de ce pays, les Thaïlandais lancent des lanternes dans les airs en célébrant la fête traditionnelle Yi Peng. Elles sont fabriquées de papier de riz, de bambou et des fins fils de métal. Malgré sa beauté, ces lanternes peuvent aussi avoir un effet dévastateur sur l’environnement. Par exemple, elles peuvent provoquer l’incendie des fermes et des forêts. Le fils de métal menace la vie des animaux et des oiseaux. Mais comment ? Lorsqu'ils retombent au sol, ils peuvent blesser des animaux et étouffer des oiseaux.

Malgré les avantages d'un séjour en festival, beaucoup d'entre eux ont des effets négatifs sur l’environnement. Pour réduire la quantité de déchets, les gouvernements prennent des mesures. Des activistes locaux et des groupes internationaux font aussi de grandes choses comme ramasser les déchets jetés dans la nature ou sensibiliser les gens sur les effets dévastateurs des ordures sur l’environnement.

Et vous ? Connaissez-vous les événements locaux, nationaux ou internationaux polluants qui dégradent l'environnement ? Avez-vous déjà vu des militants écologistes ou des volontaires ramasser des déchets ? Avez-vous vécu une expérience de participation à ces événements ? Si oui, n'hésitez pas à nous contacter pour tout commentaire ou information complémentaire !

Twitter : https://twitter.com/TiredEarth_FR
Email : [email protected]
WhatsApp :  +44 7398 229561

COMMENT

B Brigitte Colman

Il faut respecter les traditions mais il est temps de repenser et trouver une solution conformément à l'environnement.

8 months ago

COMMENT


The best of Tired Earth delivered to your inbox

Sign up for more inspiring photos, stories, and special offers from Tired Earth