Le 8 juin, c’est la Journée Mondiale de l’Océan. L’initiative a été lancée en 1992. Le but est de sensibiliser le grand public au rôle crucial que joue dans notre subsistance.
8 juin 2021 : Journée mondiale de l'océan

On parle souvent des océans mais sans vraiment se rendre compte du rôle essentiel qu’ils jouent sur la Terre et dans nos vies. Ce jour est l’occasion pour nous de mieux comprendre comment l’océan s’intègre dans notre écosystème et comment il est affecté par nos activités.

Il n’y a qu’un seul océan mondial, qui couvre 71 % de la surface de la Terre et représente 97% de l’eau sur la planète. L’océan abrite 250 000 espèces connues ainsi que beaucoup d’autres qui ne sont pas encore répertoriées… Les experts évaluent le nombre d’espèces total entre 700 000 et 1 000 000. L’océan est aussi une source vitale de protéines animales pour des milliards de personnes à travers le monde.

Chaque être humain dépend de la mer, même s’il vit loin à l’intérieur des terres. L’océan joue un rôle dans l’équilibre social, économique et environnemental de tous les pays du monde. Grâce à la présence des végétaux marin, l’océan libère plus d’oxygène dans l’atmosphère que toutes les forêts du monde.

Nos océans abritent non seulement une immense variété de vie marine, mais ils régularisent la température de la Terre et soutiennent la majeure partie de la biodiversité de notre planète. L’océan constitue aussi une formidable pompe qui absorbe près de 30 % des émissions de dioxyde de carbone dues aux activités humaines, ce qui le rend indispensable à la lutte contre les changements climatiques. Les écosystèmes côtiers qui bordent nos océans sont importants car ils soutiennent une grande variété d'espèces marines et terrestres. Ils sont aussi le point de départ de la plupart des chaînes alimentaires océaniques. 

Il faut préserver nos océans

Bien qu’indispensables, les océans sont menacés chaque jour. Ils s’acidifient, ils se réchauffent, ils se désoxygènent et ils se polluent. Les émissions de gaz à effet de serre provoquent une acidification de l'eau de mer et une hausse de sa température.

Deux impacts majeurs qui entraînent à leur tour une cascade d'effets secondaires, et représentent à ce jour le plus grand danger pour la vie dans les océans mais aussi sur terre. En outre, à cause d’un apport excessif de nutriments (azote et phosphore) issus principalement de rejets agricoles (engrais), domestiques (eaux usées) et industriels, un appauvrissement de l'eau en oxygène et la mort de certains organismes aquatiques est engendré. Près de 60 % des stocks de poissons ont atteint les limites de la durabilité et les deux tiers des écosystèmes marins sont dégradés par la pêche et la pollution ! Ainsi que plus de huit millions de tonnes de déchets plastiques finissent chaque année dans les océans, les débris marins les plus courants sont constitués de matières plastiques et synthétiques qui ont des effets désastreux sur la faune marine et les oiseaux de mer.

Que faire ?

La biodiversité océanique est d’une telle richesse que des ressources utiles à la vie quotidienne des humains restent à découvrir. Année après année, le lien entre la santé humaine et la santé des océans devient de plus en plus évident, ce qui renforce le caractère vital de la préservation de ces écosystèmes.

Malgré la pause pandémique, les océans sont toujours en grande souffrance. Nous avons alors aujourd’hui l’opportunité de reconstruire en mieux, autour d’une nouvelle réalité plus respectueuse de l’environnement et tournée vers une gestion durable des ressources marines. En d'autres termes, conserver et utiliser durablement les océans, les mers et les ressources marines pour un développement durable, sera la solution pour parvenir à un monde sain. Enfin, nous vous présentons quelques gestes faciles et implacables pour réduire notre impact délétère sur les océans :

  • Mettre les mégots de cigarettes dans une poubelle ou un cendrier de poche
  • Jeter les masques, mouchoirs, gants et lingettes dans une poubelle
  • Eviter les sacs et emballages en plastique
  • Participer à une collecte de déchets plastiques
  • Réduire son empreinte carbone

Les meilleurs de Tired Earth dans votre boîte mail

Inscrivez-vous pour découvrir d'autres photos, histoires et offres spéciales de Tired Earth