À l’avènement du coronavirus, le Togo à l’instar des autres pays du monde fait face à la pollution par les masques.
Togo/Covid-19. Concurrence entre les masques et les autres types de déchets
Crédit photo : Sally Eastman

L’on assiste à une concurrence entre les autres types de déchets et les masques faciales que les usagers jettent dans la nature. La campagne menée par Tired Earth est une excellente occasion de sensibiliser la population.

Au Togo, les déchets solides et liquides se partagent l’espace public. La création il y a quelques années de l’Agence nationale d’assainissement et de salubrité publique (Anasap-Togo), a permis de faire reculer l’insalubrité. Les déchets les plus difficiles à combattre sont les emballages plastiques à usage unique. Les entreprises qui font du recyclage n’arrivent pas encore vraiment à les recueillir.

Et maintenant que les masques de protection commencent à s’y ajouter, il y a lieu de sérieusement s’inquiéter. Des organisations de la société civile ont déjà initié des sensibilisations à l’endroit des populations. Les membres du Conseil scientifique du Togo ont conseillé à leurs compatriotes de jeter les masques après usage dans les poubelles.

« Nous avons diffusé des spots en français et en langues locales pour inciter les populations à se débarrasser des cache-nez dans les poubelles au lieu de les jeter par terre », nous a confié Tamakloé Efui Koffi, directeur de la communication de l’Anasap. Malheureusement, cette recommandation n’est pas toujours suivie. Certains conseillent aussi de brûler les masques. Est-ce judicieux ? Quels peuvent en être les répercussions ? 

Quoi qu’il en soit, les Togolais doivent éviter de jeter les masques dans la nature. Il ne faudrait pas lutter contre le coronavirus en occasionnant un autre problème plus sérieux. La planète est assez sinistrée ainsi et il ne faudrait pas en rajouter. Selon monsieur Tamakloé, l’on devrait mettre dans les lieux publics des poubelles spéciales pour les masques, avec un circuit de collecte complètement différent du circuit traditionnel. Ensuite, il faudrait trouver un moyen de les détruire en toute sécurité.

Pour Justin Bekounim, directeur général de Vega Recycling, une entreprise togolaise de recyclage, « les masques sont un nouveau déchet ». « Les masques peuvent être recyclé », selon le jeune entrepreneur. Mais comment cela pourrait-il se faire ? « Les masques peuvent être utilisées pour fabriquer les supports des visières, en l’associant à de la matière plastique », précise Justin Bekounim.

L’utilisation des masques artisanaux, réutilisables à base de tissus recyclés peut aussi aider à réduire leur impact sur l’environnement.

Les meilleurs de Tired Earth dans votre boîte mail

Inscrivez-vous pour découvrir d'autres photos, histoires et offres spéciales de Tired Earth