Les microplastiques sont omniprésents dans l’environnement. Il est temps de changer la façon dont nous produisons, consommons et éliminons le plastique que nous utilisons.
Devenons éco-citoyen face au plastique !

Journée mondiale de l’environnement : #CombattreLaPollutionPLastique

Cette Journée mondiale de l'environnement, qui aura lieu le 5 juin, nous rappelle que chaque geste de notre quotidien en matière de pollution plastique compte ! Selon l’ONU, quelque 98 % des produits en plastique à usage unique sont fabriqués à partir de combustibles fossiles ou de matières premières "vierges".

La Terre étouffe sous les plastiques

Environ 400 millions de tonnes, ce sont les déchets plastiques que nous produisons chaque année au monde. Il faut connaître mieux le produit qui est en train de transformer en une méga menace :

La première chose est que le plastique est capable de voyager autour du monde sans une minute de repos. Le plastique fait facilement des milliers de kilomètres pour rejoindre sa destination préférée sans avoir besoin de temps pour préparer son sac à dos : l’océan !

La deuxième chose est que ce ne sont pas tous les déchets plastiques qui aboutissent dans les installations de gestion des déchets. 80% ? 50% ? 20% ? non ! Seulement 9%. C’est le pourcentage de déchets plastiques qui sont recyclés à l’échelle mondiale. Pour promouvoir un mode de vie plus responsable, la notion des « 3R » du recyclage permet de servir de guide dans une démarche de réduction des déchets : réduire, réutiliser et recycler.

La troisième chose est que les déchets plastiques enlaidissent les paysages. Quel dommage d’aller à la plage et se trouver en face d’une mer de déchets !

La quatrième chose est que le plastique détruit la biodiversité. Les plastiques adorant voyager peut facilement gouverner l’océan qui couvre plus de 70% de la planète et est rempli de vie, d’animaux, de plantes… La biodiversité marine est victime de la pollution par le plastique que nous avons créée. Environ 80% des déchets proviennent de nos activités terrestres. Les 20% restants proviennent des plates-formes pétrolières en mer et des grands navires qui déversent directement ou perdent des débris dans l’eau.

Ces débris ne sont pas malheureusement biodégradables. Ils se décomposent en petits morceaux. Par l'évolution de la gouvernance avec ses petits morceaux (microplastiques), le plastique constitue une menace pour la santé des océans. Pour le Sénégal dont le premier secteur pourvoyeur de devises est celui de la pêche, il est impératif de s’attaquer au problème de la pollution marine par ces déchets plastiques, d’autant que le poisson couvre environ 70% des besoins en protéines animales de la population sénégalaise, soit une consommation annuelle de poisson par habitant de 29,9 kilogrammes.

Les substances chimiques toxiques contenues dans le plastique peuvent être nocives pour les animaux sauvages qui les consomment. Des recherches antérieures ont démontré que toutes les espèces de tortues de mer, 45 % des espèces de mammifères marins et 21 % des espèces d’oiseaux de mer étaient exposées à ce type de danger.

Les déchets plastiques peuvent :

  • Causer des blessures aux espèces marines ;
  • Transporter des espèces invasives ou des polluants ;
  • Etre confondus avec des proies.

La cinquième chose est que le plastique est toxique. Les plastiques contiennent pas moins de 13 000 substances chimiques, dont 3 200 sont préoccupantes selon les chercheurs (beaucoup d’autres n’ont jamais été évaluées et pourraient également être toxiques).

Alors que les plastiques vierges contiennent des substances chimiques nocives inconnues et non testées, des études révèlent que les plastiques recyclés contiennent souvent des niveaux plus élevés de substances chimiques susceptibles de causer des intoxications et de contaminer les communautés. Les substances chimiques contenues dans les plastiques recyclés ont été associées au cancer, aux maladies cardiovasculaires, à l’obésité et à d’autres problèmes de santé.

La sixième chose : le microplastique. On emploie le terme « microplastiques » pour désigner des particules solides de plastique, non solubles dans l’eau ni biodégradables, et de taille inférieure ou égale à 5 mm. Les microplastiques les plus fréquemment rencontrés dans l’environnement sont le polyéthylène, le polypropylène et le polystyrène. Nous trouvons les microplastiques dans l’eau et les aliments, dans les cosmétiques, même dans le sang.

Dans une étude, des chercheurs italiens ont trouvé des particules de microplastiques dans des placentas de femmes enceintes. Sur 6 placentas analysés à l’hôpital Fatebenefratelli de Rome, 4 présentaient des morceaux de plastique.

Plus inquiétant encore, les particules étaient de couleur bleue, rouge, orange et rose, ce qui signifie qu’elles proviendraient d’emballages, de peintures ou encore de produits d’hygiène ou de cosmétique utilisés par les futures mères. Une autre étude avait révélé que les bébés avalaient des millions de microparticules de plastique par jour en buvant leur biberon en polypropylène, une matière plastique souvent utilisée au contact des aliments.

Lorsqu’un produit plastique est fabriqué avec des produits chimiques toxiques et qu’il est ensuite recyclé, ces substances nocives peuvent être transférées dans les plastiques recyclés.

La septième chose est que nos vêtements contiennent du plastique. Chaque lavage d'un seul vêtement synthétique libérerait plusieurs centaines de fibres dans l'environnement. L’une des plus grandes sources de pollution est nos machines à laver !

La huitième chose est que les micro et nanoplastiques s'accumulent dans nos organes. Comment ? Ils sont omniprésents dans notre approvisionnement alimentaire et peuvent affecter la sécurité et la salubrité des aliments à l'échelle mondiale. Les plastiques se trouvent non seulement dans le poisson mais dans de nombreux produits (notamment la viande, le poulet et le riz). Des recherches supplémentaires sont nécessaires pour mieux comprendre les effets du plastique sur la sécurité sanitaire des aliments.

La neuvième chose : il s’agit d’un tueur professionnel. Il est un déchet très polluant et qui peut polluer 500 litres d’eau : le mégot ! 1 seul mégot renferme jusqu’à 4 000 substances chimiques écotoxiques (nicotine, cadmium, arsenic…). Fumer n’est pas seulement néfaste pour la santé, cela a aussi un énorme impact sur l’environnement. Chaque année, 8 millions de décès sont dus à cause du tabac. La culture du tabac est dangereuse pour 1,3 million d’enfants qui travaillent dans les plantations de tabac.

Fumer est la première cause de mortalité évitable en France.

Quelques gestes pour faire face à la pollution plastique

Pour combattre la pollution plastique, chacun peut individuellement faire beaucoup de choses :

  • Nettoyer une plage
  • Nettoyer un cours d’eau
  • Consommer de manière durable
  • Adopter un mode de vie zéro déchet
  • Voyager de manière durable
  • Devenir un défenseur du changement
  • S’habiller durablement
  • Choisir des produits d'hygiène personnelle sans plastique

Du fond de l'océan à l'intérieur du cordon ombilical, le plastique se trouve partout ! Nous notons que la notion « 3R » permet de limiter notre pollution plastique. Quand faut-il changer le mode de vie face à cette méga menace ? Quels sont vos gestes pour combattre la pollution plastique ? Vous pouvez nous en parler… dès maintenant !

COMMENT

E Ecolo

« La corruption est apparue sur la terre et dans la mer à cause de ce que les gens ont accompli de leurs propres mains ; afin qu’ [Allah] leur fasse goûter une partie de ce qu’ils ont œuvré ; peut-être reviendront-ils (vers Allah) »

il y a 11 mois

COMMENT


M melania

Le respect de l’environnement c’est aussi respecter la création

il y a 11 mois

COMMENT


M Martin

C'est catastrophe... J'ai peur de cette pollution.

il y a 11 mois

COMMENT


J Jack

Le thème choisi montre la situation inquiétante de notre terre. Il faut faire qqch.

il y a 11 mois

COMMENT


L Le sac plastique

un des sacs plastiques laissés dans la mer : maintenant il a tué un poisson mais il lui reste encore à faire !

il y a 11 mois

COMMENT


Les meilleurs de Tired Earth dans votre boîte mail

Inscrivez-vous pour découvrir d'autres photos, histoires et offres spéciales de Tired Earth