L’arrêt de fumer peut réduire le volume de déchets plastiques.
Contre le continent mystérieux

À l’occasion de la Journée mondiale de l’environnement qui aura lieu le 5 juin, une réunion sera organisée en Côte d’Ivoire pour protéger l’environnement et prendre les décisions contre la pollution plastique, une préoccupation très importante. « Solutions à pollution plastique » est le thème choisi de cette année.

Selon les informations données par le Programme des Nations unies pour l’environnement (PNEU), plus de 400 millions de tonnes de plastique sont produits chaque année. Seulement 10% de tout ce plastique sont recyclés. La plupart de ces plastiques sont les objets et les emballages à usage unique, jetés après avoir consommé dans l’environnement. Le plastique a de mauvais effets sur la nature et la santé.  

Les déchets plastiques se trouvent partout. Selon les recherches, il y a des zones d’accumulation des déchets plastiques dont la plus grande située dans le Pacifique nord. Cette zone s’étend sur près de 3 millions de kilomètres, soit six fois la superficie de la France. C’est pour ça que nous pouvons considérer cette grande zone d'ordures comme 7ème continent de la Terre. Pendant ces années, la pollution plastique est considérée comme une préoccupation majeure pour une majorité des sociétés du monde. Ici, nous nous demandons quelles sont les solutions pour lutter contre la pollution plastique.

La réponse non seulement ne se limite pas aux mesures prises par les autorités mais les citoyens aussi jouent un rôle important. Dans cet article, tout d’abord, nous allons aborder les mesures prises par l’Assemblé des Nations Unies pour l’environnement, l’Union européenne et la France et puis le mode de vie contre cette pollution.  

À l’échelle internationale, l’Assemblé des Nations Unies pour l’environnement essaie de préparer un traité d’ici 2024. Pour celui-ci, une résolution a été adoptée en mars 2022. Pour arriver à ce trait, cinq réunions de négociations ont été conçues : en Uruguay en novembre 2022, à Paris à partir du 29 mai 2023 et les trois autres réunions se tiendront fin 2023 et à deux reprises en 2024 pour une ratification. 

À la première réunion, en Uruguay, les participants ont discuté leurs visions, plans et attentes sur le traité. À Paris, les ministres ou représentants d'une soixantaine de pays se sont réunis pour discuter l’identification des éléments principaux contre la crise mondiale du plastique à inscrire dans le traité.

Au niveau européen, l’Union européenne a adopté une directive en juin 2019 et a appliquée le 3 juillet 2021. À partir de cette date, l’utilisation des plastiques jetés comme les couverts (assiettes, fourchettes, couteaux…), les pailles, les cotons-tiges, les bâtonnets pour mélanger les boissons, les tiges des ballons de baudruche ainsi que certains récipients a été interdite. L’objectif de cette directive est de sensibiliser les Européens à lutter contre cette pollution. Le deuxième objectif est la réduction des produits jetables en plastique et le recyclage de ces produits. Le texte fixe également l’objectif d’un tri séparé de 77 % des bouteilles en plastique en 2025 et jusqu’à 90 % en 2030. À cette même date, les bouteilles devront être fabriquées à partir d’au moins 30 % de plastiques recyclés.

Quant à la France, en 2020, le gouvernement, comme l’Union européenne, a adopté une loi pour contrôler la production plastique. La loi anti-gaspillage pour une économie circulaire de 2020, connu sous le nom « loi AGEC », interdit les produits en plastique à usage unique comme les cotons-tiges, les couverts, les gobelets assiettes et les boîtes en polystyrène expansé (types boîtes à sandwich). Le but ? La fin de la mise sur le marché des emballages en plastiques à usage unique.

Sommairement, il y a beaucoup de similitudes entre ces mesures, et l’objectif commun est de combattre la pollution plastique.

En plus des lois, il existe d'autres actions qui peuvent aider à réduire les déchets plastiques. Pour cela, PNEU nous propose quelques astuces :

Oui au changement du mode de vie

La plupart des déchets sont composés de plastiques à usage unique. En changeant le mode de vie, nous pouvons consommer les produits et les matériaux réutilisables, comme les tasses à café, les bouteilles d’eau, les emballages plastiques d’origine végétale, les brosses à dents en bambou et les shampooings solides. Cette méthode aboutit à économiser de l’argent et à produire moins de déchets plastiques.

Non à la consommation des articles de toilette composés de plastique

Dans ce cas, tous les jours, nous utilisons des produits de soins personnels comme la crème de jour, le dédorant et le shampooing étant composés de microplastiques. La meilleure solution est l’utilisation des produits sans plastique qui évite de rejeter les microplastiques dans les océans.

Non au plastique lors de faire des courses

Achetez les aliments sans emballage plastique et mettez-les dans un sac réutilisable. Buvez votre café dans une tasse à café non plastique et n’utilisez pas les pailles et les bâtonnets en plastique. Lors de vos achats en ligne, faites attention aux options qui vous permettent de renoncer aux emballages en plastique.

Non à l’indifférence envers les plastiques jetés sur l’environnement

La lutte contre la pollution plastique a besoin de personnes engagées. Autour de nous, les déchets existent. Individuellement ou en équipe, nous pouvons nettoyer les déchets jetés dans l’environnement.

Non à la cigarette

Chaque seconde, près de 150 000 mégots jetés directement au sol dans le monde. Les mégots composés de microplastiques ont de mauvais effets sur l’environnement comme :

  • La destruction des forêts pour la culture du tabac
  • L’émission de produits chimiques dangereux
  • L’émission de gaz à effet de serre lors de la consommation
  • La pollution des nappes phréatiques par les mégots de cigarettes

Malheureusement, chaque année, le tabac fait plus de 8 millions de morts. L’arrêt de fumer peut réduire le volume de déchets.

Le recyclage

Le recyclage pourrait être une autre solution préférée. Par exemple, le but du gouvernement français est de recycler 100% des plastique d’ici 2025. D’après les statistiques de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise d’énergie (ADEM), en moyenne, chaque français produit 354 kg de déchets en 2023, dont 167 kg composés de déchets ménagers et assimilés.

Le recyclage comprend deux aspects très importants. D’un côté, le recyclage aide à réduire la quantité de déchets et la pollution de l’environnement. De l’autre côté, grâce au recyclage, nous n’avons pas besoin d’extraction des matières premières pour fabriquer de nouveaux produits. De plus, les émissions de gaz à effet de serre seront diminuées parce que la production de nouveaux matériaux à partir de matières premières vierges est souvent très énergivore. Donc, le processus de recyclage évite le gaspillage de ressources naturelles et d’énergie. Par exemple, en 2010, le recyclage des déchets ménagères a évité 20 millions de tonnes de rejet de CO2 ou en 2014, 17 millions de tonnes de matériaux triés ont été recyclés et utilisés.

Le compostage

Le compostage est l’une des solutions pour réduire la production des déchets plastiques. Ce processus transforme de matières organiques en compost. Le compostage aboutit à la production des emballages plastique d’origine végétale au lieu d’emballages et de produits d’origine fossile. Le compostage dure 200 jours plus vite que la dégradation des feuilles d’arbre ramassées dans le jardin sans aucune toxicité ni microparticules.

COMMENT

A Amour

L’impact de l’environnement sur notre quotidien est bien plus important que nous ne pouvons l’imaginer, car l’avenir de l’humanité en dépend.

il y a 8 mois

COMMENT


R Redhair

Vous considéré le recyclage est une bonne solution? Comment on peut recycler lesplastqiues composés de matières nocives.

il y a 8 mois

COMMENT


A Alice Hooffmans

Don't be unimportant to plastics

il y a 8 mois

COMMENT


Les meilleurs de Tired Earth dans votre boîte mail

Inscrivez-vous pour découvrir d'autres photos, histoires et offres spéciales de Tired Earth