Alors que la canicule bat son plein dans une large moitié sud en ce début de semaine, les prévisions s’affinent et une porte de sortie se confirme avant le week-end. Cette transition sera parfois brutale et pourra s’accompagner d’orages localement violents.
Températures extrêmes et atmosphère étouffante : jusqu’à quand ?

Avec des hautes pressions bien installées sur le pays, cette semaine débute sous le soleil et avec des températures caniculaires, amplifiées par un important dôme de chaleur. Cette situation s’est mise en place pour plusieurs jours avec des pics à 40°C voire plus entre l’Occitanie, le Languedoc, la Provence et la vallée du Rhône. Une porte de sortie est désormais confirmée à l’horizon de la fin de semaine mais celle-ci passera par une dégradation orageuse localement marquée. À la suite de cela, le mercure pourrait même repasser en dessous des normales de saison !

Pic d’intensité d’ici mercredi

Mais avant cette chute des températures, il va falloir subir des valeurs extrêmes. Après une nuit de dimanche à lundi particulièrement éprouvante dans la moitié sud, les thermomètres s’envoleront littéralement. Ils afficheront jusqu’à 40°C localement dans le Roussillon et 41°C en basse vallée du Rhône. Il fera 39°C à Lyon comme à Toulouse alors que la barre des 30°C ne sera pas franchie au nord d’une ligne s’étirant de Nantes jusqu’à Nancy. Ces températures situées jusqu’à 12 voire 14°C au-dessus des normales de saison s’accompagneront d’un temps généreusement ensoleillé, avec simplement quelques orages possibles sur les Alpes et les Pyrénées l’après-midi.

 

Le programme météo s’annonce identique pour la journée de mardi avec un ciel bien souvent tout bleu. Quelques rares nuages circuleront en bord de Manche tandis que d’autres se développeront l’après-midi sur les reliefs, pouvant donner une ondée voire un orage. Côté températures, après une nuit étouffante au sud, les maximales seront encore orientées à la hausse, notamment dans le sud-ouest et les régions centrales. Les pointes à 40-41°C se multiplieront depuis le Midi toulousain jusqu’à la vallée du Rhône, en passant par le Languedoc-Roussillon. La barre des 30°C, quant à elle, progressera vers le nord pour atteindre les portes de la Bretagne et la capitale.

La journée la plus chaude de cet épisode caniculaire exceptionnellement tardif devrait avoir lieu mercredi avec 40°C ou plus possibles dans tout le sud-ouest, près de la Méditerranée et en remontant jusqu’au Lyonnais. Des records de chaleur mensuels pourrait être battu. Cette journée s’annonce également comme la plus chaude jamais observée à l’échelle nationale après le 15 août. Il n’y a que de la Bretagne aux Ardennes où la chaleur restera modérée. Le soleil, de son côté, continuera de briller généreusement sur l’ensemble du territoire.

Vers une ambiance automnale en fin de semaine ?

Ce n’est qu’à partir de jeudi que la situation commencera à évoluer sensiblement. Le flux va alors progressivement basculer au secteur nord-ouest, ce qui aura pour effet de faire baisser les températures. Dans un premier temps, ce sera le cas uniquement dans la moitié nord car durant cette journée, la chaleur demeurera quasiment aussi forte que les jours précédents dans les régions méridionales. Côté ciel, le soleil devrait se maintenir dans l’ouest et le sud-est alors que des orages pourront éclater jusqu’en plaine du Massif Central jusqu’aux frontières de l’est. 

 La baisse du mercure gagnera le sud-ouest vendredi même si elle sera limitée avec 3 ou 4°C perdus en 24 heures. Dans tous les cas, la chaleur demeurera encore forte. Les valeurs resteront caniculaires de Toulouse à Lyon, en passant par Marseille alors que dans le même temps, le mercure repassera en dessous des normales dans le nord-ouest avec seulement de 19 à 24°C attendus ! Les orages se multiplieront à l’approche du week-end, en particulier du sud-ouest jusqu’à l’est. 

Ce temps instable, ponctué d’orages parfois violents et de pluies dont il faudra surveiller les cumuls, se généralisera pour ce dernier week-end d’août. Seul le pourtour méditerranéen restera à l’écart de cette agitation. C’est d’ailleurs dans ces régions que la chaleur se réfugiera puisque dimanche après-midi, les 30°C ne seront atteints que près de la Grande Bleue. Partout ailleurs, il fera souvent moins de 25°C et même parfois moins de 20°C en bord de Manche…

 

Source: tameteo.com

COMMENT

B Brigitte Colman

La chaleur est insupportable...Dans ma ville, il fait très chaud et je dois voyager à une ville plus froide.

il y a 7 mois

COMMENT


A Antoin Perrin

Je peux pas confier à ces informations... A mon avis, ce n'est pas la crise et la terre retrouvera sa place sans doutes.

il y a 7 mois

COMMENT


Les meilleurs de Tired Earth dans votre boîte mail

Inscrivez-vous pour découvrir d'autres photos, histoires et offres spéciales de Tired Earth