Découvrez notre interview de Victor Pailhac, tête liste de la REV.
Tired Earth : La courte interview de Victor Pailhac, tête liste de la Révolution Écologique pour le Vivant aux élections régionales d'Ile-de-France

Interview avec Victor Pailhac
Cette interview a été réalisée par Melania Giordano
Photo éditée : ©Tired Earth France

 

En tant que tête liste de votre parti, quels sont vos principaux objectifs ?

La liste “Oser l’écologie” va œuvrer pour défendre les droits du vivant, des animaux humains comme non humains et une écologie radicale. Nous avons pour objectif de limiter autant que possible les fortes disparités de la région Ile-de-France avec des mesures de rééquilibrage autour des mobilités, du logement ou de l’économie. Comme objectifs principaux, nous pouvons affirmer notre opposition ferme et concise à la chasse, notre volonté de proposer une démocratie réinventée, ou encore d’endiguer le phénomène de productivisme pour tendre vers un modèle d’économie circulaire.

Quelle est votre motivation la plus importante pour vous présenter comme candidat ?

En tant que militant pour les droits des animaux et l’écologie depuis plus de 6 ans, je ne peux que constater l'urgence de la situation actuelle. Une urgence éthique, d’inclure les autres espèces animales sentientes dans notre cercle de considérations morales. Une urgence écologique de prendre en compte la situation actuelle et d’agir pour essayer d'endiguer le phénomène. Une urgence économique de sortir de ce modèle néolibéral mortifère qui n’a plus de sens. Une urgence sociale de mettre fin aux disparités titanesques de notre société. Une urgence politique d’agir concrètement pour toutes ces causes en s'éloignant des intérêts personnels ou privés et en refusant de se contenter de mesurettes électoralistes. C’est pour toutes ces raisons que j’ai décidé de m’engager au sein de la Révolution Écologique pour le Vivant et de me présenter aux élections municipales en 2020 et aux élections départementales et régionales cette année.

Êtes-vous satisfait des actions du gouvernement dans le domaine de l’environnement ?

Le gouvernement n’agit aucunement pour l’écologie et la préservation des écosystèmes à travers ses actions. Bien au contraire, la majorité présidentielle comme la plupart des partis politiques traditionnels est bien en dessous des mesures que nous pourrions envisager étant donné la crise écologique que nous vivons. La France est l'un des derniers pays de l’Europe en ce qui concerne le développement des énergies renouvelables, elle ne tient absolument pas ces engagements sur la baisse des émissions de gaz à effet de serre et ne met rien en place pour la préservation des écosystèmes et de la biodiversité (en témoignent les projets de montagnes d’or portés par la majorité). Personne ne peut se satisfaire d'un tel bilan.

Citoyens environnementaux ou politiciens environnementaux ? Lequel des deux détermine l'avenir de la planète ?

Tout d’abord, le terme d'environnement renvoie à une vision très anthropocentrique du combat contre le dérèglement climatique. Nous ne luttons pas pour préserver ce qui environne l’Homme mais plutôt pour préserver les habitats naturels et les individus en tant que tels. En dehors de cela, je pense qu'il ne faut pas opposer les citoyens et les politiques en ce qui concerne la lutte écologique. Au contraire, nous devons travailler de concert pour que de réels changements puissent s’opérer dans les années qui viennent. Pour autant, l’élitisme politique et l’absence de consultations des citoyens en France ne permettent plus d’envisager ce travail commun pour la préservation du vivant. C’est pourquoi, la Révolution Écologique pour le Vivant et sa liste Oser l’écologie portent le projet d’une politique réinventée, démocratique, consultative et à la mesure de la crise écologique que nous vivons.

Les meilleurs de Tired Earth dans votre boîte mail

Inscrivez-vous pour découvrir d'autres photos, histoires et offres spéciales de Tired Earth