L'élimination des pucerons de nos plantes et de notre potager est essentielle pour assurer une bonne croissance et un bon développement. Nous pouvons le faire en toute sécurité en utilisant des méthodes naturelles ou des traitements spécifiques.
Comment se débarrasser des pucerons ? Les recommandations de l'agronome et expert José David Díaz

Le redoutable puceron est l'un des ravageurs les plus courants et les plus nuisibles pour les plantes et les vergers. Ces petits insectes nuisibles se nourrissent de la sève des plantes, les affaiblissent et leur transmettent ensuite des maladies. Heureusement, il existe aujourd'hui en France de nombreuses méthodes et astuces pour lutter efficacement contre ce ravageur.

Pour se débarrasser des pucerons, l'agriculteur doit connaître un minimum les différentes méthodes à sa disposition et choisir celles qui lui conviennent le mieux ou qui sont les mieux adaptées à la situation et au degré d'atteinte de son jardin ou de ses plantes.

Méthodes naturelles

Ce sont les méthodes les plus populaires et les plus recommandées car elles agissent naturellement, sans utiliser d'agents chimiques de synthèse, et dans la plupart des cas, elles sont généralement efficaces.

Eau savonneuse

Une méthode simple, bien connue et parfois efficace pour éliminer les pucerons est l'utilisation d'une solution d'eau et de savon. Sa méthode de préparation consiste à utiliser une cuillère à soupe de savon liquide doux (sans détergents agressifs) pour un litre d'eau et à pulvériser ce mélange sur les plantes infestées.

Le savon décompose la couche cireuse qui protège les pucerons, ce qui entraîne leur mort.

Huiles essentielles

Les huiles essentielles, comme l'huile de neem, sont très efficaces pour lutter contre les pucerons. Cette huile, également bien connue des amateurs d'agriculture, agit comme un insecticide naturel, affectant le système hormonal des pucerons et les empêchant de se nourrir et de se reproduire.

Plantes d'accompagnement

Certaines plantes ont des propriétés répulsives qui peuvent aider à tenir les pucerons à distance. Par exemple, la menthe, le souci ou encore l'ail sont des exemples de plantes qui peuvent être semées ou plantées à proximité de plantes susceptibles d'être attaquées par les pucerons.

Méthodes biologiques

Les méthodes biologiques sont également fortement recommandées, car leur fonction repose sur l'utilisation d'insectes bénéfiques qui agissent comme des prédateurs naturels dans le jardin.
Coccinelle perchée sur la feuille d'une culture, signe de bonne santé et d'absence d'insecticides chimiques.

Coccinelle perchée sur la feuille d'une culture, signe de bonne santé et d'absence d'insecticides chimiques.

Les coccinelles, par exemple, sont connues pour leur capacité à manger des pucerons.

Méthodes physiques

Les méthodes physiques comprennent, par exemple, l'irrigation sous pression, une technique dans laquelle un puissant jet d'eau peut être utilisé pour déloger les pucerons des plantes. 

Pour ce faire, utilisez un tuyau d'arrosage muni d'une bonne tête de pulvérisation et appliquez de l'eau sous pression sur les zones infestées.
Taille sélective

En cas d'infestation grave, il peut être nécessaire de tailler les parties les plus touchées de la plante. Coupez les feuilles et les tiges infestées et jetez-les loin du jardin pour éviter la propagation du ravageur. Cette méthode permet de réduire immédiatement la population de pucerons.

Méthodes chimiques

Au niveau amateur, les méthodes chimiques ne sont généralement utilisées que lorsque les méthodes biologiques ou naturelles ne fonctionnent pas.

Insecticides maison

Il existe plusieurs recettes d'insecticides maison qui peuvent être efficaces contre les pucerons, dont une très ancienne recette dont l'action n'a pas de fondement scientifique, consistant en un mélange d'ail, d'oignon et de poivre liquéfié avec de l'eau et passé au tamis.

Insecticides commerciaux

Bien que les méthodes naturelles et biologiques soient préférables, en cas d'infestation grave, il peut être nécessaire de recourir à des insecticides commerciaux. Dans ce cas, il est vivement conseillé de lire attentivement les doses à appliquer, ainsi que la manière de les appliquer, car un certain nombre de précautions importantes sont nécessaires.

On peut donc dire que l'élimination des pucerons de nos plantes et de nos vergers nécessite une approche totalement polyvalente, combinant des méthodes naturelles, biologiques, physiques et, enfin, chimiques. Cependant, la clé réside toujours dans la prévention et l'observation constante, en veillant à ce que tout signe d'infestation soit traité immédiatement. 

 Source: tameteo.com

COMMENT

Les meilleurs de Tired Earth dans votre boîte mail

Inscrivez-vous pour découvrir d'autres photos, histoires et offres spéciales de Tired Earth