Tired Earth : La courte interview de Yanis Khalifa, conseiller municipal minoritaire à Elbeuf

Interview avec Yanis Khalifa
Cette interview a été réalisée par Melania Giordano
Photo éditée : ©Tired Earth France

 

Pensez-vous qu'il y a suffisamment de formation sur l'utilisation du masque et son recyclage dans votre ville ?

Clairement, je pense qu'il y a un déficit de sensibilisation en la matière : j'observe que de nombreuses personnes ne portent pas le masque correctement et malheureusement il est courant de retrouver des masques parterre dans la rue.

Pensez-vous que les enseignements religieux peuvent aider à protéger l’environnement ?

Sans doutes les spiritualités (qu'elles soient religieuses ou non) ont leur pierre à apporter à l'édifice. J'avais d'ailleurs eu l'occasion de participer à un colloque interreligieux organisé à l'abbaye de Saint Jacut de la mer, sur ce sujet il y a quelques années. On peut citer par exemple la fameuse encyclique du Pape Laudato si'.

Quelle est l'opinion de l'Islam sur l'importance de l'environnement et les dangers des masques jetés ?

Dans ma ville, j'observe que les communautés religieuses, se mobilisent sur des actions citoyennes liées à l'environnement, qu'il s'agisse des déchets, du gaspillage alimentaire ou autre.
Les ministres des différents cultes prennent leur part dans la sensibilisation aux défis environnementaux.

Les religions divines approuvent-elles notre campagne "#Maskuary" ?

Je ne sais pas si elles ont connaissance de cette campagne, mais je ne vois pas pourquoi elles n'approuveraient pas...

Si les religions voient la terre comme quelque chose qui leur a été confiée par Dieu, elles n'ont aucune raison de ne pas appeler à en prendre soin.

Quand on sait que les masques polluent, que le Pape a appelé dans sa célèbre encyclique à redoubler d'efforts pour la préservation de l'environnement et que le Coran appelle à ne pas détériorer l'environnement et à préserver les ressources, comme l'eau, ça semble tomber sous le sens.

Que pensez-vous de cette campagne ?

Je suis tout à fait sensible à cette campagne : les masques sont une pollution visible, qui matérialise une incivilité : c'est non seulement un danger environnemental mais aussi un manque de respect pour les agents qui sont chargés de nettoyer nos rues.

S'engager dans cette campagne permet de communiquer plus largement sur cette question et de sensibiliser à plus large échelle en se servant de la puissance des réseaux sociaux.

Les meilleurs de Tired Earth dans votre boîte mail

Inscrivez-vous pour découvrir d'autres photos, histoires et offres spéciales de Tired Earth